Chères Musiciennes,
Chers Musiciens,

Voici notre lettre d'information numéro 60 concernant le logiciel musical Pizzicato. Elle est destinée à vous aider à mieux connaître et utiliser Pizzicato. Vous y trouverez diverses rubriques concernant Pizzicato, son utilisation et ses différents aspects, mais également des références au cours de musique, des liens vers d'autres sites musicaux ou encore des nouvelles liées au monde musical.

N'hésitez pas à nous communiquer des informations locales à publier concernant la musique (dates de concerts, festival, exposition, sortie d'un CD, stages musicaux, liens Internet intéressants,...).  Vous pouvez aussi nous signaler des difficultés rencontrées avec Pizzicato afin que nous les traitions dans la rubrique des trucs et astuces.  C'est votre lettre d'information.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Cordialement,

Dominique Vandenneucker.

ARPEGE-Musique
29, rue de l'Enseignement
B-4800 VERVIERS
Belgique

Tél/Fax (32) (0)87.26.80.10
info@arpegemusique.com
Visitez notre site :
http://www.arpegemusique.com

Copyright 2007, Arpege Sprl, tous droits de reproduction ou d'adaptation réservés

Avertissement : Cette lettre est envoyée personnellement à l'adresse email ##3 communiquée volontairement par vous en remplissant un formulaire sur notre site, en nous écrivant ou alors en tant que membre de la presse. Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment. Cliquez ici pour nous envoyer un email de désabonnement.

Editorial

Toutes les vidéos de démonstration de Pizzicato sont maintenant terminées et sont disponibles à la page :

www.arpegemusique.com/videos.htm

Un total de 2 heures et 42 minutes de vidéos où les fonctions principales de Pizzicato sont passées en revues avec des exemples concrets et pratiques. Dix vidéos vous expliquent les fonctions d'écriture, de mise en page et d'enregistrement et six autres vidéos vous expliquent les outils d'aide à la composition intuitive. En visionnant ces vidéos, vous verrez en quoi Pizzicato peut vous aider. Ces vidéos donnent également une prise en main rapide du logiciel et permettent pour l'essentiel de se passer du manuel d'utilisation.

************

Nous commençons ce mois-ci une série d'articles pour vous expliquer plus concrètement la composition musicale intuitive et l'environnement de composition intuitive que Pizzicato vous propose. Mais d'abord, précisons quelques éléments théoriques, histoire de mieux comprendre les différents outils et leur contexte musical.

Finalement, qu'est-ce que la composition musicale ?

C'est exprimer en musique ce que vous ressentez, vos émotions, vos sentiments profonds, vos idées, vos rêves.

Une composition musicale peut être décrite dans la plupart des cas par une mélodie évoluant sur une harmonie et un accompagnement. Ces trois éléments (mélodie, harmonie et accompagnement) peuvent prendre diverses formes des plus originales. Mais essayons de découvrir quels sont les points communs entre ces éléments.

Une mélodie est une succession de notes rythmées. Chaque note a sa fréquence (sa hauteur, aiguë ou grave) et sa durée. Une voix humaine qui chante ou un instrument soliste monodique (ne pouvant jouer qu'une note à la fois, comme la flûte, la trompette,...) peuvent interpréter une mélodie. On exclut de cette définition la présence de deux notes simultanées.

Si on joue toujours la même note avec un rythme précis, varié ou répétitif, c'est toujours une mélodie. C'est une succession de notes, même si elles sont toutes les mêmes.

Un autre facteur important est la couleur sonore des notes. Qu'elle soit jouée par une flûte, une harpe, une voix humaine ou une clarinette, une mélodie est reconnaissable, mais sa couleur sonore est différente et ajoute de l'intérêt artistique et esthétique.

Pour les instruments cités ici, il est possible de jouer et de reconnaître la plupart des mélodies connues. C'est parce qu'il s'agit d'instruments à timbre déterminé, dont les fréquences sonores peuvent varier. Ces instruments ont souvent des rapports mathématiques très précis entre les différentes composantes de leur son.

Si vous prenez un instrument à percussion comme la grosse caisse, ce n'est plus le cas et vous disposez d'une sonorité unique par instrument, dont les rapports mathématiques entre les composantes sonores sont très différents. Souvent ces instruments comportent néanmoins une fréquence dominante, mais ils sont utilisés pour apporter du rythme à une composition musicale plutôt qu'un aspect mélodique.

Néanmoins, si vous jouez une rythmique régulière de grosse caisse, on peut toujours la concevoir comme une mélodie rudimentaire, malgré qu'elle ne comporte qu'une seule note.

Qu'est-ce qu'un accompagnement ?

C'est tout simplement une ou plusieurs mélodies secondaires. Un accompagnement peut être véritablement mélodique (les instruments jouent des notes rythmées et différentes) ou purement rythmique (rythmique de grosse caisse, de maracas,...).

La mélodie se distingue de l'accompagnement simplement parce que c'est elle qui forme le centre d'attention et d'intérêt. Souvent les mélodies de l'accompagnement sont plus simples ou plus répétitives, mais ce n'est pas nécessairement toujours le cas. L'Art de la Fugue développé par Bach démontre que chaque mélodie peut jouer son rôle soliste et que toutes ces mélodies placées judicieusement ensemble forment un morceau où mélodie principale et accompagnement forment un tout indissociable.

Pour résumer, une composition est donc constituée d'une ou de plusieurs mélodies. Simple, non ?

Mais il ne s'agit pas simplement de composer cinq mélodies indépendantes et de les jouer ensemble. La plupart du temps, cela ne mène qu'à une cacophonie. Et c'est là que l'harmonie et le contrepoint interviennent.

Si je me souviens bien de mes cours d'histoire de la musique, les premières musiques étaient formées par une mélodie unique, chantée à l'unisson (tout le monde chante la même mélodie). Par la suite, la technique du contrepoint a permis de créer des mélodies qui pouvaient se combiner de manière harmonieuse pour former un tout cohérent. La théorie des accords et de l'harmonie s'est également développée et l'on a construit des ensembles de mélodies de plus en plus élaborés.

Mais tout provient donc à l'origine de la mélodie. Et pour combiner plusieurs mélodies ensemble, on en est venu au contrepoint et à l'harmonie.

Si le contrepoint est à l'origine l'art de combiner des mélodies dans leurs évolutions respectives et indépendantes, l'harmonie s'est plus centrée sur le côté "instantané" ou statique des choses. Elle s'est proposée d'étudier les ensembles de notes qui pouvaient bien sonner, mais aussi comment passer d'un tel ensemble à un autre par des enchaînements adéquats.

Un ensemble de notes qui sonnent harmonieusement à un moment donné s'appelle un accord. Chaque note de cet accord peut être vue comme une note unique, de manière statique. Mais ces notes peuvent aussi être vues de manière dynamique, faisant chacune partie d'une mélodie qui évolue de manière indépendante et dont la rencontre crée un accord. C'est la nuance entre harmonie et contrepoint. Nous engloberons les deux sous le terme d'harmonie pour la suite.

L'harmonie est donc l'art de combiner plusieurs mélodies pour qu'elles forment une composition harmonieuse. Si la mélodie et l'accompagnement sont très concrets (on peut les jouer), l'harmonie est plus abstraite. Vous ne pouvez pas écouter une harmonie sans en entendre les voix qui la composent. C'est une méthode pour combiner plusieurs sons harmonieusement.

Complétons donc la définition proposée plus haut : une composition est constituée d'une ou de plusieurs mélodies combinées harmonieusement. Le tout est maintenant de trouver des mélodies et de savoir comment les combiner. Nous avons donc du pain sur la planche pour les prochains articles.

Mais d'ici là, je vous suggère de visionner les vidéos sur la composition intuitive : www.arpegemusique.com/videos.htm. Vous y découvrirez déjà quelques réponses...

Dominique Vandenneucker
Concepteur de Pizzicato.


Aspects et applications de Pizzicato...
Découvrir les nombreux aspects et applications de Pizzicato

Encodage des notes avec Pizzicato

Avec Pizzicato, vous pouvez encoder les notes de diverses manières:

Le temps gagné à l'encodage par l'une ou l'autre méthode dépend fortement de la complexité de la partition. Pour une partition simple où il y a souvent le même rythme ou un rythme relativement simple, on peut en effet accélérer l'encodage par le clavier MIDI. Mais au fur et à mesure où la partition est plus subtile, les rythmes plus complexes,... le temps gagné diminue. Inversement, si la partition devient trop complexe, cela devient même plus lent au niveau du MIDI, car il faut souvent faire des corrections manuelles après le jeu en temps réel.
Vous pouvez trouver des explications complémentaires aux pages suivantes :

L'encodage des notes à la souris et les raccourcis clavier : http://www.arpegemusique.com/manuel30/FR180.htm et leçons suivantes

L'encodage des notes au clavier MIDI : http://www.arpegemusique.com/manuel30/FR250.htm

L'encodage en temps réel avec métronome : http://www.arpegemusique.com/manuel30/FR430.htm et la suivante


Trucs et astuces de Pizzicato...
Les questions les plus fréquemment posées sur Pizzicato

Enregistrer plusieurs voix sur la même portée

Vous pouvez cumuler l'enregistrement par le clavier musical de plusieurs voix rythmiques sur la même portée. Pour cela effectuez ce qui suit :

Pour plus de détails, voyez la leçon sur l'enregistrement en temps réel (2) (http://www.arpegemusique.com/manuel30/FR440.htm)

Fichier MIDI impossible à transcrire de manière lisible ?

Même s'ils ne sont qu'une minorité, il existe des fichiers MIDI enregistrés "librement", c'est-à-dire sans tenir compte d'un métronome pour le tempo. L'interprète se met au clavier, démarre l'enregistrement sans utiliser de métronome et joue librement, sans contrainte de tempo. C'est parfois le cas pour des répertoires de piano comme des oeuvres de Chopin par exemple et de manière générale pour les musiques qui doivent être jouées très librement et où cette liberté de tempo est nécessaire pour ne pas détériorer l'effet musical. Dans ce cas, l'ordinateur enregistre les données MIDI, en se référant à son propre métronome, qui est différent de celui de l'interprète. Les temps ne correspondent pas du tout aux débuts des mesures du logiciel qui enregistre. Impossible donc d'en retirer une transcription lisible et logique d'un point de vue écriture musicale. Il faudrait pour cela pouvoir replacer les temps à des endroits déterminés.

Pizzicato quitte après une ou deux minutes, sans avertissement ?

Si vous lancez Pizzicato et qu'après une ou deux minutes celui-ci se termine sans avertissement, c'est provoqué par un ou plusieurs fichiers manquant dans l'installation.

Cela peut se produire notamment lorsque vous réinstallez Pizzicato ou une mise à jour et que vous utilisez par exemple un répertoire d'installation différent de l'original. En double-cliquant alors un fichier Pizzicato, Windows se réfère à la première installation et une confusion en découle.

Pour solutionner le problème, réinstallez simplement le programme, en vous assurant de l'installer dans le bon répertoire (il est conseillé de toujours garder le répertoire par défaut, qui est "C:\Program Files\Pizzicato 3".

L'erreur est parfois de l'installer dans un sous répertoire "C:\Program Files\Pizzicato 3\Pizzicato 3".

Vérifiez aussi si vous n'avez pas plusieurs répertoires d'installation de Pizzicato 3, afin d'éviter une confusion des chemins d'accès.

Enfin, ne modifiez JAMAIS les noms des fichiers internes de Pizzicato, comme l'application "Pizzicato.exe" ou d'autres fichiers qui se trouvent dans le dossier Pizzicato (excepté bien entendu vos propres documents), car cela peut produire le même effet : Pizzicato vous quitte après une ou deux minutes, sans avertissement.


Le coin des débutants...
Notions musicales et accès au cours de musique de Pizzicato

Exemples de notation musicale

Nous allons voir et écouter quelques exemples de la notation des caractéristiques du son, ceci pour illustrer la théorie vue lors de notre précédente leçon.

Hauteur des notes - exemple

Avec Pizzicato, ouvrez le fichier Ex001.piz, situé dans le dossier Exemples. La partition suivante devient visible :

Elle vous montre une portée qui comporte 3 mesures. L'instrument qui doit les jouer est le piano. Le signe situé au début de la portée s'appelle une clef. Nous y reviendrons au point suivant. Vous pouvez observer 9 notes réparties sur les 3 mesures. De gauche à droite, ces notes sont placées de plus en plus haut sur la portée, ce qui correspond à des notes de plus en plus aiguës. Ecoutez le résultat sonore en appuyant sur la barre d'espacement. L'une après l'autre, les 9 notes sont jouées par l'ordinateur. Un petit triangle noir suit le jeu et les notes se colorent en rouge au fur et à mesure du jeu.

Qu'est-ce qu'une clef ?

L'étendue possible des hauteurs de note dépasse largement les 9 notes jouées dans l'exemple précédent. Autrement dit, il est possible de jouer des notes beaucoup plus graves que la note placée sur la première ligne de la portée ou beaucoup plus aiguës que la note placée sur la cinquième ligne. Comme nous le verrons dans la suite du cours, il est possible de placer des lignes supplémentaires sur lesquelles on peut placer des notes plus haut ou plus bas. En voici des exemples :

Cette technique est néanmoins limitée à 3 ou 4 lignes supplémentaires en dessous ou au-dessus de la portée, car en utiliser plus rend la partition difficile à lire. En plaçant une clef au début de la portée, on peut changer la hauteur de toutes les notes. Voyons cela plus en détail.

Nous avions vu que le son est constitué de vibrations de l'air. Plus le son est aigu, plus il y a de vibrations et plus haut la note se place dans la portée.

Pour repérer une note sur une portée, il ne suffit pas de dire qu'elle est plus grave ou plus aiguë qu'une autre. Il faut établir un repère précis sur lequel tout le monde peut se mettre d'accord. Ce repère est établi en plaçant une clef au début de la portée. Il existe plusieurs systèmes de repère des notes et chacun est marqué par une clef différente.

La clef la plus courante est la clef de sol. Avec cette clef, une note placée dans le deuxième interligne correspond à un son qui fait vibrer l'air 440 fois par seconde...

... pour lire la suite, voyez la leçon sur les exemples de notation musicale...


La musique sur le Web...
Des liens en relation directe avec la musique


Nouvelles en vrac...
Informations diverses liées à la musique, nouveautés, agenda,...
 

Pizzicato 3.2.2 pour Windows et Mac OS X est disponible !

Une mise à jour corrective de Pizzicato 3.2 (3.2.2) est disponible à la page http://www.arpegemusique.com/clients3.htm

Vous pouvez télécharger et installer la version de démonstration sur notre site à l'adresse http://www.arpegemusique.com/demo1.htm Découvrez ses nouveautés à la page http://www.arpegemusique.com/manuel30/FR071.htm

Afin de rendre Pizzicato encore plus facile à apprendre et à découvrir, vous pouvez dès maintenant visionner sur notre site approximativement une heure trente de vidéos didactiques sur les principaux aspects de l'utilisation de Pizzicato. Découvrez-les à la page :

www.arpegemusique.com/videos.htm

SharpEye version 2.67

La mise à jour corrective courante de SharpEye, le logiciel de scanning de partitions, est disponible sur le site de l'auteur, à l'adresse : http://www.visiv.co.uk/dload.htm

Devenez compositeur, même sans connaissance musicale préalable

Etes-vous parmi les nuls ? Voici des nouvelles de Music-Touch.

Le logiciel Music-Touch, dans sa dernière version, s'adresse essentiellement aux "nuls" qui désirent composer de la musique sans aucune connaissance de solfège et de clavier. Il met à disposition des banques de thèmes musicaux  et des  banques d'accompagnements orchestraux.  On y puise un thème d'une part, une orchestration d'autre part, et on les associe en une simple dictée intuitive, par le jeu de la souris. Les accompagnements orchestraux proposés, sont le fait de jeunes compositeurs contemporains. Pour les chansons, par exemple, on propose un vaste choix d'orchestrations pop-rock.  Quant à la "mélodie" de la chanson, elle est à puiser, elle, dans des banques de thèmes musicaux... Eh bien, ces banques de thèmes font l'objet d'un débat !  Elles ne sont rien d'autre que des collections de jolies mélodies du passé, libres de droits, leur père étant mort depuis plus de 70 ans... C'est aussi simple que cela. Des thèmes mélodiques pareils, il paraît qu'on n'en invente plus !  Si cela vous heurte, envisagez de changer d'avis, car bon nombre de compositeurs de nos jours font comme cela, et sans toujours l'avouer. (Gainsbourg qui pratiquait couramment la chose, ne le cachait pas.)   Pourquoi, s'est dit Music-Touch, ne pas systématiser ce qui est tout de même pratique courante chez les initiés ? Achetez un Music-Touch (32 euros) à la page http://www.music-touch.com/achat.htm et donnez-nous votre avis. Une fois votre composition terminée dans Music-Touch, vous pouvez maintenant également créer un fichier audio (wave) afin de l'utiliser avec votre graveur de CD pour graver un CD audio de votre composition.

Salons, concerts, activités, informatique, musique, multimedia, annonces,...

Du 26 janvier au 26 avril 2007, à 20h30 – Belgique (Bruxelles) – « Jazz, etc. », série de concerts au Centre Culturel de Woluwe-Saint-Lambert (renseignements : 00 32 773 05 88)

Du 28 janvier au 22 avril 2007 – Belgique – 5e anniversaire du Brussels Philarmonic Orchestra, série de concerts (informations : bruphilorch@hotmail.com ou www.bruphilorch.be)

Les pédagogies de la musique au XXIème siècle - Université Lumière Lyon II (France) - les 12, 13 et 14 avril 2007. Les Journées d'Informatique Musicale réunissent chaque année pendant plusieurs jours, des chercheurs en informatique musicale, des scientifiques et différents acteurs de la vie musicale utilisant l'informatique comme moyen d'expression, comme aide à la composition ou comme outil pédagogique. Elles sont organisées à Lyon, conjointement par GRAME - Centre national de création musicale, l'Université Lumière - Lyon II - Département de musicologie et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Inscription et programme sur http://www.grame.fr/jim07

Le 13 avril et le 4 mai 2007 à 20H30, Bruno Heureux, poète-chansonnier se produit à Henrifontainre de Bertrée (Hannut, Belgique). Artisan des mots et poète de la ruralité, Bruno Heureux nous entraîne, en quelques instants, de la poésie à l'humour, du rêve à la réalité, de la tendresse au coup de gueule, de l'enfance à l'automne de l'âge, du Québec à chez nous, dans un grand vent de rimes, de notes et de rires. Rens info@cchannut.be 019/51.90.63 ou www.bruno-heureux.be

Jusqu'au 29 avril 2007 - Exposition visible une heure avant les spectacles, Amphithéâtre de l'Opéra National de Lyon (Hall), France. "Partitions Cristal , Lumière de Silence" - Denys Vinzant, Musique - conception et réalisation - Entrée Libre. Après Source I (1996), première d'une série de plus de 120 partitions écrites sur verre à l'encre dorée, D'Ore et d'Espace (2000-2001) et Le Livre de Verre (2002-2004), Denys Vinzant, poursuivant un travail de mise en espace subtile et raffinée, conçoit une nouvelle série d'oeuvres sonores et visuelles. L'installation propose un ensemble de petites "Lames de verre" et de "Partitions Cristal", grandes feuilles de verre à vitrail très fines sur lesquelles l'écriture des partitions explore diverses techniques associant feuilles d'or et encre dorée. La partie musicale, sous le titre Ecrits d'Ondes et de Silence, se développe autour du cycle de l'eau. Au-delà de l'apparence, plus fragile, plus précieuse encore que lors des précédentes installations, au-delà de la magnificence de l'or et du cristal - vitraux turquoises, émeraudes, jaunes clairs, couverts de pluies de notes et de particules d'or - la préoccupation demeure, par la magie du sonore et du visuel, de nous faire ressentir l'éternité de l'instant. Programme détaillé sur http://www.grame.fr/JGrame/Edition2007/index.html

Reg'Arts - Que l'information culturelle et artistique circule (Belgique) ! Reg'Arts est désormais disponible en version électronique et téléchargeable à l'adresse http://www.eregarts.vip7.com - Nous vous invitons à découvrir les informations culturelles et artistiques. info http://www.regarts.be

Cours & Formations sur Pizzicato...

ARPEGE reçoit régulièrement des demandes de la part d'utilisateurs de Pizzicato pour des cours sur ce logiciel ou des sessions de prise en main du logiciel.  Actuellement, pour des contraintes de temps principalement, nous n'avons pas pu y répondre positivement.  Nous sommes certains qu'il y a parmi les utilisateurs de Pizzicato, des personnes qui seraient désireuses de donner des leçons sur l'utilisation de Pizzicato, moyennant finances, à des personnes débutantes et désireuses d'acquérir les bases du programme. Nous lançons donc ici un appel à ces personnes pour qu'elles se manifestent (info@arpegemusique.com) et nous publierons leurs coordonnées dans nos prochaines lettres, afin que les personnes désireuses de suivre des cours puissent les contacter et enfin obtenir satisfaction.

Personnes susceptibles de donner des cours sur Pizzicato - Contactez-les pour connaître leurs conditions pratiques (par ordre alphabétique) :

Des amateurs en France, au Canada, en Suisse ou ailleurs ? Signalez-vous !


La page commerciale...

Avec la publication de la version 3.2.1 de Pizzicato, une série de mises à jour sont disponibles, pour Mac OS X et pour Windows, en fonction de la version que vous possédez actuellement. Pour connaître les prix et possibilités, voyez la page d'achat sur notre site :

https://arpegemusique.com/achetermajfr.php

Dans le menu "Vous possédez", indiquez la version que vous possédez actuellement. La page se rafraîchira et affichera alors les mises à jour possibles et leurs prix. Pour acheter une mise à jour, complétez simplement le formulaire d'achat.


Nous sommes à votre service.

Notre objectif est de rendre la musique accessible à tous

et d'amener les gens à plus de créativité musicale.

Utilisez Pizzicato et faites de la musique !